Des conseils simples pour une zone intime en bonne santé

Découvrez comment prévenir les infections et favoriser le confort intime

L’importance du pH et de l’acide lactique

Le vagin est doté d’une couche protectrice naturelle qui agit comme un mécanisme de défense contre les agents pathogènes et les infections. Cette couche protectrice est naturellement acide, ce qui signifie que le pH vaginal fluctue entre 3,8 et 4,5.

C’est la raison pour laquelle un pH faible est essentiel pour créer un bon équilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries.

Les lactobacilles font partie des principales bactéries responsables de la préservation d’une flore vaginale saine. Leur production d’acide lactique contribue à la présence d’une acidité saine dans l’environnement vaginal.

Une acidité naturelle est importante, car elle permet que les bactéries qui causent des maladies ne se développent pas bien et ne puissent pas se reproduire facilement.

Comment cela fonctionne-t-il?

Les lactobacilles dégradent le glycogène présent dans la muqueuse vaginale, ce qui produit l’acide lactique, et un milieu acide se forme. Ce milieu acide favorise la croissance des lactobacilles en limitant la présence de bactéries nuisibles et en prévenant les infections. Votre vagin prend soin de lui, puisque ses parois produisent en permanence des sécrétions lubrifiantes et autonettoyantes et maintiennent une acidité adéquate pour prévenir les infections.

L’acide lactique est essentiel pour protéger votre zone intime. En maintenant un pH faible dans le vagin, la couche protectrice acide du vagin est préservée.

C’est la raison pour laquelle tous les produits Lactacyd contiennent de l’acide lactique ainsi que d’autres ingrédients naturels.

Chez la femme, le vagin évolue au cours des différentes phases de la vie (cycle menstruel, grossesse, ménopause) et en fonction des activités quotidiennes. Par conséquent, l’équilibre naturel des bactéries se modifie également, ce qui peut entraîner de l’inconfort, des irritations, voire même des infections.

Facteurs de déséquilibre

De nombreux facteurs peuvent perturber la flore protectrice naturellement équilibrée de la zone vaginale. Si les perturbations sont trop importantes, la flore ne parvient plus à s’adapter, ce qui peut entraîner des infections vaginales. Les facteurs susceptibles d’affecter l’équilibre naturel incluent notamment:

Pratique sportive
Certains médicaments et antibiotiques
Savon ou gels douche classiques
Activité sexuelle
Stress, fatigue, système immunitaire affaibli
Sous-vêtements synthétiques ou moulants
Adoucissants agressifs (utilisés sur les sous-vêtements)
Menstruations
Grossesse
Ménopause

Eprouver des désagréments ou des moments particuliers

Apprenez-en plus sur les désagréments que vous pourriez éprouver en raison des facteurs mentionnés ci-dessus.

Les pertes vaginales

Sachez qu’il est normal d’avoir des pertes vaginales. C’est ainsi que l’organisme de la femme se nettoie. Les pertes sont généralement plus abondantes et plus épaisses au milieu du cycle menstruelLire la suite »

Les odeurs vaginales

Les odeurs féminines sont parfaitement normales et présentes chez de nombreuses femmes. Les odeurs normales peuvent être causées par la sueur, les bactéries et les fluctuations hormonales.Lire la suite »

Irritations ( et/ou démageaisons)

Votre zone intime présente des rougeurs ou est légèrement gonflée? Vous souffrez de démangeaisons? Dans ce cas, il est possible que vous souffriez d’irritations vaginales pouvant avoir différentes causes.Lire la suite »

Sécheresse intime

La sécheresse est un autre désagrément courant dans la zone intime. La sécheresse peut être due à un changement hormonal à la suite de menstruations ou de la ménopause ou en raison de défenses affaiblies.Lire la suite »

Candidose vaginale

Le candida est une levure ou un champignon, naturellement présent dans le vagin, normalement en faible quantité. Une candidose survient lorsqu’une quantité anormale de cellules s’accumulent dans le vagin.Lire la suite »

Vaginose bactérienne

Le vagin renferme normalement différents types de bactéries. Certaines de ces bactéries sont «bénéfiques», tandis que d’autres sont potentiellement nuisibles. Il y a un équilibre délicat entre les deux types.Lire la suite »

Menstruations

Tout au long du cycle menstruel, sous l’influence des fluctuations hormonales, l’équilibre naturel de votre zone intime peut être temporairement perturbé. Si tel est le cas, Lactacyd® Plus Active peut vous aider à restaurer l’équilibre.Lire la suite »

Grossesse

La grossesse, l’un des plus beaux moments de la vie, est aussi une période de changements pour votre corps. Dans cet article, nous répondons à toutes les questions sur la grossesse et votre zone intime.Lire la suite »

Ménopause

Au début de la ménopause, votre corps produit moins d’œstrogènes. Les parois vaginales deviennent par conséquent plus fines et plus sèches et une diminution de la lubrification par votre muqueuse entraîne une sécheresse vaginale.Lire la suite »

Questions intimes

Quelques questions fréquemment posées au sujet de votre zone intime

Pourquoi un lavage à l’eau n’est-il pas suffisant?

De nombreuses femmes lavent leur zone intime à l’eau claire uniquement. L’eau a une action nettoyante, mais ne protège pas l’équilibre naturel de la zone intime. Comparez cette dernière au reste de votre peau: vous ne vous contenteriez pas seulement d’eau pour la laver, la nourrir et la protéger, n’est-ce pas? En utilisant Lactacyd, vous aidez à protéger l’équilibre de votre zone intime, tout en la lavant et en la rafraîchissant.

Pourquoi les savons conventionnels ne sont-ils pas recommandés?

Les savons conventionnels sont souvent alcalins et ont un pH plus élevé que le pH naturel de la zone intime. C’est pourquoi les savons peuvent perturber l’équilibre naturel de votre zone intime en réduisant votre protection naturelle et en vous rendant plus vulnérable aux problèmes et aux irritations. Les savons peuvent aussi endommager ou affaiblir le biofilm protecteur. Aucun produit Lactacyd ne contient de savon et ne compte un pH adapté à celui de votre zone intime.

Qu’est-ce que l’équilibre du pH vaginal?

Un vagin sain contient à la fois de bonnes et de mauvaises bactéries. Normalement, les bonnes bactéries prédominent et permettent de maintenir le pH vaginal entre 3,8 et 4,5 (légèrement acide). Mais parfois, les femmes connaissent des changements susceptibles d’entraîner une croissance plus importante des mauvaises bactéries. Lorsque tel est le cas, les mauvaises bactéries prolifèrent et une infection vaginale peut se produire. La vaginose bactérienne et la candidose vaginale (Candida) sont les infections les plus courantes. Lors d’une infection vaginale, le pH vaginal peut monter jusqu’à 6,0, voire plus dans certains cas. En cas de candidose, le pH ne change pas. Les produits Lactacyd sont formulés avec un pH de 3,5 ou 5,2. Le pH des produits Lactacyd est préservé grâce à l’ingrédient principal, l’acide lactique, en harmonie avec les autres composants de cette formule spéciale. Ce pH relativement faible ne favorise pas la croissance des mauvaises bactéries.